Alain FOSSARD

Alain FOSSARD 2

Je suis né, voilà 67 années aujourd'hui, en Normandie, dans une famille d'agriculteurs qui a migré en Dordogne à la fin des années 50. Brevet de technicien agricole en poche et service militaire accompli, je me suis installé agriculteur à mon tour, avec mon épouse à côté de chez mes parents, et ma destinée devait être toute tracée ... Mais c'était sans compter sur les accidents de la vie, cependant pour lesquels, je n'ai pas le droit de me plaindre, à la vue de mon état de santé, aujourd'hui.

J'ai vu mon père souffrir le martyr, à cause de coliques néphrétiques, j'avais un peu plus de la trentaine  et lui la soixantaine ... Ces douleurs étaient accompagnées de bien d’autres troubles, jusqu'à la découverte.... enfin ! d'une insuffisance rénale grave, nécessitant le recours à la dialyse. La polykystose rénale était mise à jour, ainsi que pour ses quatre sœurs qui habitaient toujours en Normandie. Rétrospectivement, j'apprenais que son père était décédé très jeune d'une crise d’urémie, sans connaître à l'époque les causes du mal. Mon père et ses sœurs ont eu onze enfants et parmi cette génération, huit ont hérité de la maladie. Nous  avons, tous les huit été greffés, à Rennes, Limoges et Bordeaux et malheureusement deux d'entre nous ont quitté ce monde.

La polykystose est toujours, bien sûr, très répandue dans notre famille, les onze cousins germains ont eu de nombreux enfants, même si miraculeusement les deux miens ont échappé à la transmission de la maladie.

J'ai donc bénéficié d’une transplantation rénale en 2005 après 20 mois de dialyse à Bordeaux, et depuis ce jour béni, grâce à un donneur, je vie ma deuxième existence, si je peux dire, car vraiment je n’ai jamais souffert comme mon père et j'ai toujours eu une extrême confiance dans la médecine ... je n'ai jamais eu d'angoisse sur mon avenir ! Disons que ma principale appréhension, résidait dans le fait que mes défenses immunitaires étaient affaiblies par l'obligation vitale de la prise d'anti rejets.

Au cours d'une de mes séances de dialyse, j'ai eu connaissance par une affiche de l'existence d'une association sportive qui invitait les dialysés... Et les greffés à participer aux jeux nationaux à Manosque !

Sans calcul, ni étude plus approfondie, j’étais devenu adhérent  de Trans-Forme.

J’avais pratiqué le cyclisme de compétition entre 25 et 40 ans, mais malgré 12 ou 13 années d'inactivité sportive et une prise de poids non négligeable, j'étais motivé comme jamais pour reprendre goût à l'effort  et donner un sens à ma nouvelle vie, j'ai foncé comme un bélier ! Car je ne voulais absolument pas me résigner à me contenter d'être vivant, et à nouveau valide, mais je voulais vivre pleinement ....

Je n'ai raté depuis 2005, qu’une seule fois les jeux nationaux de ... Epinal parce qu'il y avait en même temps le tour de Bretagne des greffés en 2011.

Je comptabilise donc 13 participations aux jeux nationaux, 7 jeux mondiaux et 6 jeux européens, avec l'équipe de France des greffés, agrémentées de 32 podiums internationaux (dont 22 en cyclisme) et 16 médailles d'or ! j'ai du mal à comptabiliser les médailles liées aux jeux nationaux…

Mais finalement l'essentiel n'est pas dans la quantité, mais tout simplement dans le fait d'être présent, d'être là, comme pour un pèlerinage, annuel ou bi annuel, pour partager des émotions inégalables, et essayer de transmettre à la société cette notion de la culture du don d'organes qui devrait être une évidence tellement c'est important et utile.

Sportivement parlant les derniers jeux mondiaux de Newcastle n'ont pas été les plus fructueux pour moi, car en effet pour la première fois depuis le début, je n'ai remporté aucune médaille mais comme je le disais précédemment, le vécu et le partage émotionnel sont toujours intactes et le moral aussi !

Le voyage à Dôle pour les Jeux Nationaux a été aussi enrichissant et plaisant, j’ai emmené à cette occasion un nouvel adhérent originaire de la Dordogne.

Les jeux nationaux sont très importants dans le calendrier de Trans-Forme, aussi ai-je dans un coin de ma tête, l'idée de les voir organiser chez moi à Bergerac ! Je vais m'y atteler, une fois les élections municipales 2020 achevées.

Alain Fossard

Qui sommes-nous

Association Trans-Forme

Nous contacter

Trans-Forme

66 boulevard Diderot,
75012 PARIS
Tél : 01 43 46 75 46

Email : info@trans-forme.org